Soirée de lancement du n°90 de Mouvements : Turquie autoritaire, Turquie contestataire

Dans le local d’ACORT (Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie), Paris 10e.

Le temps semble bien loin où Turquie était synonyme d’espoir. Cet espoir était porté par un régime d’inspiration islamiste mais réformateur, arrivé au pouvoir par la voie des urnes, prônant son attachement aux valeurs de la démocratie et du pluralisme. La Turquie était aussi un gage d’espoir pour l’Union Européenne : ce grand pays musulman, dont l’adhésion à l’Union semblait en marche, constituait alors le symbole fort d’une Union politique capable de relever les défis d’une construction identitaire originale. Aujourd’hui au contraire, la Turquie est devenue exemplaire des tendances répressives qui se manifestent à travers toute la planète. Quelles logiques sous-tendent les recompositions politiques actuelles ? Quelles voix émergent face à l’autoritarisme renaissant ?

Intervenant-e-s :

Hamit Bozarslan, directeur d’études à l’EHESS, auteur de Histoire de la Turquie de l’Empire à nos jours (Paris, Tallandier, 2013), Histoire de la Turquie contemporaine (Paris, La Découverte, 2016) et Révolution et état de violence. Moyen-Orient 2011-2015 (Paris, CNRS Editions).

Selim Eskiizmirliler, Coordinateur du CCFR-CISUP (Comité de Coordination en France – Comité International de Solidarité avec les Universitaires pour la Paix)

Ahmet İnsel, Anien professeur a l’Université Galatasaray, coordinateur des éditions Iletişim, chroniqueur au quotidien Cumhuriyet, auteur de La nouvelle Turquie d’Erdoğan, (Paris, La Découverte, 2015).

Gokce Tuncel, doctorante au sein du CESPRA (Centre d’Etudes Sociologiques et Politiques Raymond Aron) à l’EHESS.

Modératrice : Sezin Topçu, chargée de recherche au CNRS, laboratoire CEMS (Centre d’études des mouvements sociaux)

Mouvements remercie vivement ACORT pour son accueil.